BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB Corporation

Comment créer sa propre marque de thé ou de café ?

  • Writer

Grand amateur de thé et/ou café vous avez décidé d’imaginer votre propre marque pour faire partager votre passion autour de vous. Mais comment faire ? Par où commencer ? Comment réussir son lancement ? Voici quelques conseils et étapes à suivre pour bien concevoir votre business et ne pas boire la tasse lors de votre lancement.

1/ Quelques éléments sur le marché du thé et du café en France

·      La consommation de café en France est stable tandis que celle de thé a doublé en 20 ans

·      Les thés bios et diététiques sont en progression, tout comme les cafés dit « équitables »

·      Si la consommation de thé en sachets est majoritaire, celle en vrac continue de progresser

·      Pour le café, le vrac reste majoritaire même si les capsules sont en plein boom

·      Les dégustations-découvertes et formations sont en forte progression

·      Le thé conserve son image « meilleure pour la santé » face au café

·      60% des ventes de thés en France sont des thés parfumés

Ces informations peuvent être un début pour réaliser une étude de marché efficace en observant le comportement des consommateurs. Lisez la presse spécialisée, relevez les prix, questionnez les potentiels futurs consommateurs ce qui vous permettra sans doute d’identifier votre mode de distribution.

2/ Devenir un expert

            Bonne nouvelle, pour créer sa marque de thé ou de café, nul besoin de diplôme. En revanche, une bonne dose de courage et de détermination est en effet recommandée pour faire face à un marché considéré comme ultra-concurrentiel.

            Pour mettre au point et vendre le meilleur des produits vous devez être incollable sur le sujet. Goûtez, lisez, rencontrez, informez-vous. Vous pouvez aussi choisir de vous spécialiser dans une plante en particulier ou une origine géographique par exemple.

            Bon à savoir : si vous décidez de torréfier vous-même, vous devrez déclarer votre activité artisanale auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Sinon, l’inscription devra être faite auprès de la Chambre de Commerce et de l’Industrie.

3/ Identifier un concept original

            Pour que votre concept marche, il doit correspondre à plusieurs principes et opter pour un positionnement intelligent. Il faudra ainsi être cohérent avec le mode de distribution que vous choisissez, imaginer des formats adaptés (vrac, sachets etc.), être en accord avec les tendances du marché comme les attentes des clients et mettre en avant le goût et la qualité de vos produits.

            Vous devez avoir une idée claire de ce que vous voulez dire à travers votre marque : Produit bio et bon pour la santé ? Produit branché ? Produit exotique et équitable ? Produit au packaging amusant ?

4/ Choisir son type de commercialisation

Plusieurs types de commercialisation s’offrent à vous, l’important étant qu’il soit cohérent avec votre positionnement.     

            La vente en ligne bien sûr, mais aussi la vente en box (voir article Comment lancer sa box ?), la vente sur les marchés, la vente en boutique et en salon de thé ou encore la vente à travers un réseau de détaillants.

Selon le modèle économique choisit, il faudra essayer d’atteindre un équilibre entre les ventes, les dépenses et les marges.

5/ Identifier des fournisseurs et réunir de l’argent

            Sur internet, on trouve de nombreux grossistes qui proposent un large choix de matières premières. Evidemment, le mieux est d’en tester plusieurs qui restent dans vos prix. En revanche, si vous choisissez de torréfier vous-même, il faudra vous former pour acquérir un bon niveau d’artisan et également investir dans du matériel de qualité.

            Se lancer dans une telle aventure nécessite bien sûr des fonds. Vous pouvez compter sur votre capital personnel, voir avec votre banque pour des prêts ou bien réaliser un projet de Crowdfunding sur les sites spécialisés. Chez Ulule, différents projets ont déjà vu le jour, en voici deux exemples :

-       HappyPlantes : Réaliser des tisanes et infusions à base de plantes sauvages Bio d’Auvergne c’était le projet d’Amaya une jeune ingénieur agronome passionnée par les plantes médicinales. Avec un projet financé avec succès, la marque fait son bout de chemin et se développe bien, comme on peut le voir sur le site : http://happy-plantes.com/

-       MyTmix : Projet original, MyTmix propose de créer son thé Bio sur-mesure grâce à un concept unique en son genre. On choisit sa base de thé, sa plante, sa touche fruitée, un extra et un arôme naturel. Ainsi votre concept de thé personnalisé vous sera directement livré. https://mytmix.com/fr/

6/ Concevoir l’emballage

            Etape cruciale dans l’élaboration de votre marque : l’image. Au travers de votre logo, et du design général de votre marque, c’est l’identité du produit et du message lié à celui-ci qui est véhiculé. Faites appel à un graphiste professionnel pour concevoir vos premiers produits. Cela peut être des étiquettes pour du vrac ou des boîtes pour les sachets.

Commencez petit, démarrez avec des échantillons et testez autour de vous pour des commentaires constructifs.

            Désormais, il ne vous reste plus qu’à matérialiser votre concept et mettre au point une communication efficace autour de vos produits. Pour vous faire connaître et avoir des retours de clients sur vos produits, il existe des sites de « publicité par l’essai » auprès d’une communauté de testeurs très active. Sampleo est un site de référence en la matière.

Et vous, vous avez d’autres conseils pour lancer sa marque de thé ou café ?

Be the first to reply

    Statistics

    • 1

      Member

    • 2,725

      Views