BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Comment créer une AMAP (Association de Maintien de l'Agriculture Paysanne) ?

  • Pioneer
C'est un sorte de loi universelle, qui s'est toujours vérifiée  : tout le monde aime bien manger. Et, en ces temps de doute sur la nature de ce qui termine dans notre assiette, les agriculteurs apparaissent souvent comme les tenants d'une nourriture saine.

A tel point qu'on aimerait bien leur acheter directement ce qu'on veut se mettre dans l'assiette et ainsi soutenir ce corps de métier. Mais où ? Et comment ?
Une solution : se regrouper avec d'autres personnes et fonder une AMAP (comme dans Association de Maintien de l'Agriculture Paysanne).

Fonder une AMAP recouvre plusieurs objectifs :
  • Privilégier l'agriculture de proximité.
  • Gommer les médiateurs financiers.
  • Mettre en avant une agriculture responsable et soucieuse de l'environnement.




OK. Mais concrètement, comment ça se met en place ?
 
Si vous êtes tout seul, ça ne fonctionne pas. Il vous faudra d'abord constituer un groupe d'une vingtaine de membres pour que l'association puisse naître, parce qu'une AMAP demande beaucoup d'organisation et une bonne logistique ( pour gérer l'approvisionnement, la livraison, la vente...).

Dans les conditions administratives de votre association, mentionnez les statuts, le type d'agriculture (bio ou non) et le genre de produits mis à la vente (fruits, légumes, viandes...).
 

Trouver un agriculteur

C'est la seconde étape. Pour y parvenir vous pouvez consulter l'Alliance ou la Confédération paysanne de votre région. N'hésitez pas également à contacter les AMAP voisines : il se pourrait que leur agriculteur ait suffisemment de récoltes pour fournir aussi votre association. 


Prix du panier


Une fois la relation établie entre votre association et l'agriculteur, il conviendra de régler ensemble les détails financiers : la taille du panier et son prix.

C'est une équation un peu délicate à mettre en place, parce que :
1) l'activité doit être rentable pour l'agriculteur.
2) le prix ne doit pas être trop élevé pour vous.
3) la taille du panier doit être adaptée au nombre de personnes composant votre association, sans quoi vous risqueriez tous de vous retrouver avec des dizaines de kilos de pommes de terre sans plus savoir qu'en faire. 


Lieu de vente / de distribution

Bon. L'association est créée, le partenariat est établi, il ne reste plus qu'à trouver le lieu de vente des produits. Certains restaurants et cafés acceptent ce type d'activité au sein de leur établissement mais vous pouvez également utiliser des locaux associatifs. 

Petit rappel : comme il est question de transactions financières, il vous sera impossible de vous servir de certains lieux, comme les salles mises à disposition gratuitement par les mairies.


Une fois toutes ces conditions réunies, votre AMAP est prête à fonctionner. Votre agriculteur s'est assuré de la vente d'une partie de sa récolte et vous recevez des produits frais et pas chers directement du producteur.
Si l'opération est un succès, vous voudrez peut-être étendre votre AMAP pour vous mettre en relation avec d'autres agriculteurs et offrir une diversité de produits susceptibles d'impliquer d'autres personnes dans votre association.

 
Pour plus de renseignements, rdv sur le site des AMAP.
Et n'hésitez pas à réagir ici même.

2 replies

  • Serial Ululer
  • Pioneer
  • Cinema Lover
  • Music Lover
  • Noble Sponsor
  • Connector
Merci de la précision Jean-Marie ! Effectivement, l'appellation "lieu de vente" est liée à moult obligations légales. On préférera habituellement le terme "lieu de distribution".
  • Serial Ululer
  • Pioneer
Un peu d'histoire aussi! Les AMAP sont récentes, la première a été créée en 2001 dans les Bouches du Rhône, aujourd'hui le phénomène s'est répandu et il existe la MIRAMAP, mouvement inter-régional des AMAP. Il a été créé cette année pour renforcer la cohésion des AMAP.

    Statistics

    • 3

      Posts

    • 3

      Members

    • 2,679

      Views