BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

Comment faire de votre exposition un évènement réussi?

  • Serial Ululer
  • Pioneer

Vous voulez organiser une exposition mais vous êtes encore frileux? Je vais tenter de vous rassurer et, pour ce faire, je serais accompagnée par les propos d'Élodie, artiste peintre, qui a monté sa première exposition à Strasbourg en juillet.



Une exposition sert à présenter et valoriser un projet, qu’elle soit documentaire et/ou artistique, il faut d'abord trouver un concept, les choix affairant s'imposeront d'eux-mêmes.

  • Trouvez le thème

La première chose à faire lorsqu’on veut monter une exposition est de choisir un thème.
Le thème doit donner un sens à l’exposition, il doit lier les œuvres exposées entre elles, les rendre complémentaires. De la même manière le thème d’une exposition documentaire doit être claire pour bien comprendre la problématique soulevée.

Élodie: “Le titre de l'expo "tandem" vient de deux choses : D'abord, l'expo réunissait mes peintures et les photos de ma sœur. Nous formions donc un "tandem" d'artistes. Et ensuite, c'est parce que nous exposions toutes les deux des œuvres qui fonctionnent par binômes, donc exposées par groupe de deux.”

  • Choisissez votre lieu (à l’avance)

La seconde étape est le lieu, là pas de règles, vous pouvez exposer dans une galerie comme dans un bar ou tout autre lieu de votre choix. Renseignez vous avec les services culturels de votre mairie. Il faut s’y prendre à l’avance pour avoir un lieu et pour bénéficier de leur communication.
De même si vous souhaitez exposer dans un lieu plus alternatif, le premier facteur de réussite est que la structure soit partie prenante de votre projet (vernissage, impression des affiches, des cartons d’invitation, gratuité de la salle).  Il faut discuter avec le propriétaire des lieux pour savoir quelles contreparties il attend de votre collaboration. Cela peut être un système de location, un pourcentage sur les ventes, simplement une augmentation de la fréquentation et donc de la consommation ou encore la visiblité que peut lui apporter l’évènement.

Élodie: “Pour trouver l'endroit, j'ai envoyé un mail à toutes mes connaissances susceptibles de connaître des lieux, et une amie prof d'arts plastiques m'a indiqué la galerie. Le passage, à Strasbourg. J'ai contacté la gérante de la galerie, je lui ai envoyé des photos de mes travaux. Je m'y suis prise environ trois mois à l'avance mais c'était un délai très court, j'ai eu de la chance de trouver. La prochaine fois je prendrai un an pour trouver le lieu.”

  • Communiquez!

La troisième étape c’est bien sur la COM-MU-NI-CA-TION! Vous aurez beau avoir le talent, l’endroit idéal, si personne ne connait votre existence, votre évènement n’aura pas le succès escompté.

L’idéal pour mettre un coup de projecteur c’est un vernissage. Se rencontrer autour d'un verre est toujours plus agréable! Les cartons d’invitations devront être envoyés un mois à l’avance pour être sur que les gens soient disponibles mais, en même temps, qu’ils n’aient pas le temps d’oublier l’événement.  
Il ne faudra pas oublier le communiqué de presse envoyé à tous les médias locaux, et le carton d’invitation qui vont avec.
Ne faites pas l’impasse sur Internet, partagez l’information avec votre réseau en publiant l’avancement du projet et en lançant une campagne d‘e-mailing que vous pourrez également envoyer aux associations.


Élodie: “Suivant la charte imposée par le lieu où j'exposais, j'ai fait imprimer des flyers avec, au dos, un texte explicatif, que j'ai distribué moi-même dans le centre ville de Strasbourg. J'en ai envoyé par courrier à des personnes que je souhaitais inviter au vernissage, y compris à la rédaction des Dernières Nouvelles d'Alsace. J'ai envoyé une version numérique de ce tract à la plupart des gens de mon répertoire.”

  • Prenez une assurance (ou pas)

Il n'y a pas d'obligation mais vous pouvez souscrire une assurance responsabilité civile et dommages, vous avez jusqu’à la veille de l’évènement pour y souscrire mais il est préférable pour votre tranquillité d'esprit d'y penser à l'avance.

  • Investissez l’espace

Le grand jour approche, il va falloir penser à configurer et à vous approprier l’espace. Sur ce point, cela dépend de vos moyens.

Élodie: “Il y avait des cimaises aux murs dans le lieu d'expo, donc des crochets au bout de fils dont on peut régler la longueur. De mon côté j'avais un fil de fer tendu entre deux crochets à l'arrière de mes tableaux. Parfois avec le système Ikéa qui est fait comme ça, parfois avec des petits crochets qui se vissent dans le bois, quand le système Ikéa était abimé . (ça arrive).
Pour la disposition, comme le titre de l'expo était "Tandem", toutes les oeuvres étaient accrochées par deux.”
“Le fait d'encadrer douze tableaux 50x70 dans des cadres basiques Ikéa, ça demande environ deux jours pour le faire proprement. L'accrochage de vingt-quatre tableaux a demandé environ une journée, de 9 heures à 17 heures, avec trois personnes pour le faire. C'est le fait de les aligner à la même hauteur qui est très long là dedans. Le décrochage est beaucoup plus rapide.”

  • Et l'argent dans tout ça?

Élodie: “Ça m'a couté environ 16 euros par encadrement... donc aux alentours de 190 euros pour les cadres. Il faut ajouter le papier qui sert de fond pour le cadre (mes tableaux ne les remplissent pas entièrement), que j'avais déjà : une feuille de fond par cadre. Pour les tracts, environ 90 euros pour 5000 exemplaires.La galerie dans laquelle on exposait fonctionne sur la base d'une location du lieu d'expo, le tarif était de 400 euros."


Pour terminer, je vous laisse avec les bons conseils d'Élodie.

“Je dirais qu'il faut avoir de l'aide et du temps le jour de l'accrochage, envoyer des invitations par courrier pour le vernissage (plus percutant que les tracts distribués), avoir fixé le prix des œuvres à l'avance, pour ne pas être pris au dépourvu.
Et si une personne veut acheter une œuvre mais a un problème technique quel qu'il soit, il faut lui trouver une solution tout de suite, sinon la vente ne se fera pas. "je reviendrai demain", c'est une vente ratée."

Merci Élodie!

11 replies

  • Pioneer

"documentaire ou artistique"?

Le documentaire ne peut pas être artistique?

Flaherty te remercie. Du coup, j'ai pas lu la suite

Je lirais quand je serais moins énervé

  • Serial Ululer
  • Pioneer

Tu as tout à fait raison, la maladresse est relevée et les modifs effectuées.

Je suis preneuse de toute autre remarque !

 

  • Pioneer

Marmitte le titre c'est pas docufiction c'est EX-PO-SI-TION !!

  • Pioneer

ben disons que si on parle de faire des expositions, y'a pas mal de choses qui se tiennent et assez peu d'erreurs.

Si on parle d'art, ou de visées artistiques, là on est mal barré.

Un artiste n'a pas a payer la moindre location de salle. Enfin on peut tout accepter, on peut aussi accepter de payer le galeriste tous les mois si on veut.

MAis, si on montre pas ses photos de vacances ou les tentatives de tricots de sa grands mères, fuyez à peu près les 3/4 des conseils.

Pour l'assurance, le lieu de l'exposition devrait en avoir une. Il faut vérifier avec lui. Et c'est à lui de prendre en charge cela.

Pour la communication, 1 mois avant c'est nécessaire mais pas suffisant sans piqûre de rappel.

Enfin, pour une exposition, il ne faut pas un thème, mais plutôt une idée. La monstration doit être cohérente et l'accrochage être dans l'axe de l'idée (du propos de l'expo)(c'est du pinaillage peut être mais ça permet de faire le tri dans les expos : c'est comme un titre d'oeuvre, on remarque tout de suite ce qui risque d'être mauvais :"Elevation" ou ce genre de tritre , j'aurais tendance à penser que "Tandem" est au mieux très mal choisi.)

  • Serial Ululer
  • Pioneer

Les Ateliers des artistes de Belleville propose des lieux d'expo à des prix très raisonnables:

Les exposants doivent être adhérents des AAB.

Montant annuel
Nouvel adhérent - 55€
Ancien adhérent - 25€

Frais de participation
- 15€ / jour pour une exposition individuelle
- 23€ / jour pour une exposition collective

Durée maximum
2 semaines par an

Les Ateliers des artistes de Belleville ne perçoivent pas de pourcentage sur les ventes.

Pour vos questions, envoyez un email à

contact@ateliers-artistes-belleville.org

  • Pioneer

Très intéressant. C'est très intéressant d'avoir l'expérience de quelqu'un qui en a déjà fait une. 

 

Ps. MelleK : vous n'êtes pas photographe à tout hasard ? :D

  • Serial Ululer
  • Pioneer

Lyly,

Non, à mon grand désaroi, l'art de la photo me résiste ! Vous cherchez un photographe ?

 

    Bonjour, 

    Je suis l'organisateur de plusieurs expositions d'art. 

    Je pense qu'effectivement, il faut faire un maximum de pub et surtout à l'avance, un mois c'est bien mais 2 c'est encore mieux ! J'habite en Belgique dans une petite région et j'ai su attirer plus de 80 personnes sans aucun vernisage et avec un minimum de pub.  

    Maintenant, un vernisage est la meilleure chose pour attirer du monde. 

    Je crois aussi que Facebook est un bon moyen de communication. 

    Je suis en train de travailler sur une nouvelle expo'. Ce que j'aime c'est de mélanger deux univers artistiques ! Il faut innover les idées, essayer de concevoir un projet où les gens se sentiront heureux d'être venu voir une expo' sortie de l'ordinaire. 

     

    Voici un article de l'expo' ''l'art de rêver'' dont j'étais l'organisateur principal

    L'ARTICLE : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130422_00300220

     

    Bonne chance pour la suite et à bientôt.

        Je pense faire une exposition photographique en plei air sur l'association Médersat El Hayet de Jijel, créée en mai 1933, est agréée le 20 juin de la même année.

        comme a dit : jarnolambotte1, Facebook est un très bon moyen de communication. 

         

        https://www.facebook.com/groups/1488616064711077/

          Statistics

          • 12

            Posts

          • 7

            Members

          • 109,136

            Views