Warning, our website may not display or work properly on your browser.
We recommend that you update it if you can.

Update my browser
I don't want or I can't update my browser
BackBackMenuCloseClosePlusPlusSearchUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitterB CorporationBcorp

  • Serial Ululer
  • Book Lover
  • Writer

Ils nous ont fait craquer l’été dernier, que sont devenus les phoques de la Baie de Somme ? Rencontre avec Marie Berly, chargée de développement des financements privés de l’association Picardie Nature, à l’origine de la collecte Ulule. 

image

« Pas mal de personnes n’y croyaient pas, le mot crowdfunding parlait peu et j’ai eu un peu de mal à faire accepter l’idée ». Les premiers contacts entre le crowdfunding et l'association Picardie Nature étaient plutôt frileux. C’est Marie Berly, en charge des financements privés de l’association qui décide de se lancer, l’été dernier, dans le bain du crowdfundinglors du déménagement du centre de soin des phoques.  « Il y a de moins en moins de subventions publiques sur la protection. C’est grâce à nos financements privés que nous réussissons à mener ce programme de protection des phoques. Mais avec le déménagement du centre, nous avions besoin de plus d’argent ». 

Le crowdfunding apparaît alors comme une bonne solution, entre financement et communication autour de l’opération. Malgré les réticences du reste de l’équipe, la collecte est lancée en juin 2015 et s’avère un succès. Plus de 23 000€ sont collectés, soit 130% de l’objectif initial. « Aujourd’hui, le crowdfunding est complètement accepté dans l’association. Le conseil administratif a même décidé que dorénavant cela fera partie de la politique de Picardie Nature et qu’on lancera plusieurs collectes ». Picardie Nature sera, en effet, de nouveau sur Ulule très prochainement avec une opération autour de la protection des animaux. 

Un retournement de situation qui témoigne des bienfaits de la collecte pour l’association. « Ça nous a clairement apporté un nouveau public : beaucoup de jeunes ont donné alors que c’est très peu le cas lors des appels aux dons traditionnels ». Surtout, la campagne a permis de donner une nouvelle visibilité à l’association et de présenter son travail hors de la région. Ce sont ainsi 40% des contributions Ulule qui venaient d’ailleurs que de Picardie.

Et ce déménagement alors ? « Nous devions absolument déménager au plus tôt puisque le centre de soins des phoques se trouvait en zone inondable. C’était coûteux et physique mais dès le mois d’août nous étions complètement installés et nous avons pu accueillir les phoques ». Ce sont ainsi 13 phoques échoués qui ont été recueillis cet été dans le centre et qui ont pu être relâchés en septembre. Les contributeurs Ulule ont pu suivre cette aventure via les news sur la page Ulule. Du creusement des tranchées jusqu’à l’accueil des phoques, Picardie Nature a partagé toutes les étapes du nouveau centre avec ses contributeurs. 

Une jolie histoire et un bon exemple de ce qui peut être fait dans une association avec de la volonté et de l’innovation. Picardie Nature a réussi à faire cohabiter ses adhérents traditionnaux et un nouveau public issu du crowdfunding, pour le plus grand bonheur des phoques ! 

image

[Saviez-vous que la Baie de Somme rassemblait près de 60 % des effectifs français de phoques veaux marins ? Malheureusement, chaque année ce sont de nombreux phoques qui s’échouent faute aux dérangements fréquents des humains trop curieux. C’est à ce moment-là qu’agit l’association Picardie Nature qui oeuvre pour la protection de la nature et de l'environnement en Picardie. Lorsqu'un phoque est trouvé échoué vivant, il est transporté dans le centre de sauvegarde de l’association où il sera soigné puis relâché dans son milieu naturel, une fois son autonomie retrouvée.]

“Les phoques déménagent” en quelques mots :

Qui ? Picardie Nature

Quoi ? Financement du déménagement du centre de soins des phoques

Où ? Picardie

Combien ? 23 418€ collectés sur un premier objectif de 18 000€

Quand ? Financé le 3 juillet 2015

Phrase clé : « Étudier, agir, sensibiliser »

Be the first to reply

    Statistics

    • 1

      Post

    • 1

      Member

    • 1,142

      Views